logo kiwik

Blog-Kiwik

le blog Kiwik avec des vraies pépites d’actu dedans !

Vous avez un projet e-commerce génial ?

Contactez-nous

tel kiwik

Catégories: E-commerce : conseils et actus

Infographie : qui sont les E-commerçants en 2015 ? [Spécial TPE/PME]

La société Oxatis nous dévoile cette infographie sur le profil type des E-commerçants en 2015. Selon leur étude “L’e-commerce évolue 10 fois plus vite que le commerce traditionnel en France”.

infographie-profil-ecommerçant

1. L’évolution des secteurs d’activité dans l’e-commerce.

Alors que les domaines beauté/bien-être et culture/loisirs représentaient en 2013 la part la plus importante des domaines d’activité liés au e-commerce avec 10,3%, en 2014 c’est le domaine maison/jardin qui passe devant avec une part de 12%.

On note dans le top 5 des activités l’entrée du BtoB. En effet, les sites BtoB sont en plein essor, de nouvelles façons de vendre en ligne apparaissent (achat par lot, affichage des prix hors taxe, tarif dégressif selon le client…). Presque la moitié des marchands vendent aux professionnels et 9% d’entre eux vendent uniquement en BtoB.

2. L’e-commerce se développe aussi avec les femmes.

Même si les femmes ne représentent pas encore la moitié des dirigeants de sites marchands, elles sont de plus en plus nombreuses dans le domaine de l’e-commerce. Les femmes sont 37% à être à la tête de sites e-commerce. Cette part est supérieure à celle de TPE/PME dirigées pas des femmes (25-30%).

Et le hommes ? Le dirigeant type d’un site de vente en ligne est un homme entre 35-49 ans (51%).

3. Les places de marché séduisent les e-commerçants.

A l’heure où les places de marché prennent de l’ampleur, 26% des e-commerçants utilisent ce canal. Amazon et eBay restent leaders, Cdiscount intègre le top 3.

Le frein principal pour accéder à ces places de marché est souvent le coût supporté par l’e-commerçant, dans la plupart des cas une commission est retenue sur la vente. La motivation est alors d’être visible au niveau national et plus encore à l’international.

4. Les E-commerçants face aux usages mobiles.

Les E-commerçants s’adaptent à des consommateurs de plus en plus mobiles72% des marchands disposent d’une boutique mobile, 71% d’entre eux ont enregistrés des ventes. Pour 44%, ces ventes représentent déjà plus de 5% de leur CA global.

5. Le multi-canal s’impose.

ROPO (Research online/ Purchase offline), ça vous parle ? Cette tendance du web to store fait ses preuves. 51% des marchands ont senti un retour positif de leur site en ligne sur leur boutique physique.

Ils constatent que leurs clients sont mieux informés, ils voient une augmentation de la fréquentation en boutique et enregistrent une augmentation de leur chiffre d’affaires. Comme quoi le commerce en ligne ne tue pas le commerce physique, il le fait évoluer et le rend complémentaire.

6. Le E-commerce dynamise les exportations françaises. *

L’étude nous apprend que 52% des e-commerçants vendent à l’international contre seulement 8% des PME françaises. Et la tendance ne fait que commencer puisque 12% des E-marchands veulent se développer à l’international.

Le E-commerce a donc un réel potentiel pour les ventes à l’international puisque 79% des E-commerçants vendent à l’étranger grâce à la visibilité de leur site.

 

Infographie : le profil type de l'e-commerçant en 2015

Infographie : le profil type de l’e-commerçant en 2015

 

email